Comment lutter et traiter le charançon rouge du palmier ?

Le charançon rouge est un insecte vorace qui cause de sérieux dégâts sur les palmiers. Cet insecte volant est aussi appelé scarabée des palmiers. De couleur orange tachetée de noir, il est aussi doté d’un type de trompe qui comporte des mâchoires. Les charançons excavent des trous dans les palmes, les tiges ou les racines et y capitulent des œufs. Quand ceux-ci éclosent, les larves s’accroissent dans la végétation et s’approvisionnent des tissus, causant ainsi la détérioration de l’hôte.

Plus de détails sur les charançons rouges

Ce sont de grands ravageurs aussi appelés tueurs de palmiers. Ils habitent en colonie à l’intérieur du palmier pour le détruire et se nourrir. Un insecte peut pondre des centaines d’œufs pour les déposer sur les palmes. Ce sont ces œufs qui deviendront par la suite des larves mangeant des fibres pour causer de gros dommages dans la partie supérieure du palmier. Ces ravageurs peuvent même causer la mort de l’arbre quand le bourgeon terminal est contaminé. Malgré toutes les préventions mises en place, les charançons rouges continuent de contaminer les palmiers. Bien qu’ils contaminent pratiquement tous les palmiers, il s’agit d’un ravageur ayant une attention particulière et bien spécifique pour les Phoenixcanariensis. Il convient de bien se renseigner afin de protéger efficacement les plantes. Les larves des charançons rouges sont jaunâtres mesurant environ 5 cm. Elles tissent un cocon en fils pour se métamorphoser en insectes. Elles s’implantent généralement sur le fondement des feuilles. Les insectes adultes peuvent atteindre les 4 centimètres de long avec une couleur brune et des points noirs caractérisant le thorax.

Quand un palmier est infecté par les charançons rouges, il existe des symptômes présentant généralement la maladie. En général, les palmes de la végétation sont cassées et présentent des entailles. Par ailleurs, sa frondaison s’effondre et le port de l’arbre est désaxé. Il est d’autant plus possible de constater que les feuilles se dessèchent. Une étude plus minutieuse de la végétation démontre la présence de cocons sur le support des feuilles, les insectes formés ainsi que les larves qui s’alimentent des fibres de l’arbre. Il est même possible, dans certaines circonstances, d’apercevoir des insectes murs à la base du palmier.

Comment combattre les charançons rouges ?

La lutte repose principalement sur trois éléments capitaux, à savoir la surveillance et la détection de l’existence des ravageurs, l’élimination des nuisibles et les traitements préventifs. Ces trois opérations sont établies de manière proportionnée en fonction de la zone adaptée au danger de dispersion des insectes. Il est conseillé de délimiter les blessures sur les végétations, parce qu’elles attirent considérablement les charançons. Les lésions naturelles, provoquées par la coupe ou la récolte se doivent d’être soutenues afin de prévenir la ponte. Ces perspectives doivent particulièrement se pratiquer lors du taillage effectué naturellement durant la saison hivernale. Afin d’éviter l’envahissement des charançons rouges sur une plante récemment blessée ou taillée, il faut appliquer sur la blessure une matière qui va la protéger comme le mastic, le goudron, la colle, des insecticides etc. Le tranchage des parties contaminées est aussi une mesure à respecter. En principe, la coupe doit être faite par des spécialistes qui vont s’assurer du niveau d’infection et se garantir de l’éventuelle échéance d’abattage pour les situations les plus graves. Outre la plante traitée ou abattue, il faut impérativement faire traiter les plantes dans une proximité définie.

D’autres alternatives sont possibles comme le traitement chimique. Il se fait essentiellement par injection au niveau du stipe. Il n’entraîne aucun traumatisme ni effets néfastes et doit être effectué uniquement par des spécialistes. Sinon, il existe différentes manières de détecter la présence des charançons, mais elles sont assez coûteuses. L’infrarouge est une disposition ne permettant pas une détection efficace et rapide. Quant à l’exploration sonore, elle est difficile à faire. De plus, il est difficile de différencier les sons normaux de mouvements dans les arbres et les bruits qui caractérisent les charançons. Et l’exploration visuelle est moins compliquée, mais elle demande une analyse très ordonnée.

L’usage des nématodes est aussi une meilleure alternative pour se débarrasser de ces parasites. L’application de cette technique est idéale entre le mois d’avril et octobre quand la température du stipe de la végétation se trouve entre les 12 et 25°C. C’est un traitement à la fois curatif et préventif. De plus, il serait préférable de pratiquer ce traitement habituellement pour éviter de réparer les dégâts, une fois qu’il sera trop tard. Mais à l’heure actuelle, les pièges à charançons s’avèrent être les moyens les plus efficaces pour lutter efficacement contre leur invasion. Il existe plusieurs types de pièges avec pratiquement les mêmes principes de fonctionnement. Ils permettent d’attraper les insectes et les tuer par la suite.

Pourquoi faire appel à des professionnels ?

Pour mettre fin définitivement aux menaces des charançons rouges sur nos palmiers, il vaut mieux engager des exterminateurs professionnels. En fait, ces experts disposent de plusieurs solutions pour lutter contre ces nuisibles. Une équipe expérimentée est mise à disposition pour supprimer non seulement les insectes, mais aussi les larves qui provoquent d’importants ravages. En effet, ils sont capables de tuer un palmier en s’incrustant pendant 2 à 5 ans. Les sociétés spécialisées dans l’extermination possèdent les matériels indispensables pour mener à bien la lutte. Elles disposent aussi de bonnes techniques pour installer les pièges efficacement et aboutir à des résultats visibles. Les professionnels, eux, appliquent des substances homologués pour exterminer de façon permanente la colonie. Ils n’utilisent que des produits qui respectent l’environnement et qui n’engendrent pas de conséquences néfastes sur la santé. L’objectif étant de garantir au mieux l’éradication rapide et définitive des charançons rouges. A vrai dire, les palmiers mettent plusieurs années à se développer et avec l’attaque de ces insectes destructeurs, leurs épanouissements sont mis en cause. Les propriétaires de palmiers d’ornement sont complètement terrorisés par l’invasion du charançon rouge. Pour ne pas perdre toute une plantation, se faire aider par une société d’extermination se trouve être la solution parfaite.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: